HONDA AFRICA TWIN : RETOUR AUX SOURCES

Par Alain Hoebeke

L’Africa Twin a marqué l’histoire de la moto dans les années 90. Une époque où les trails éveillaient des rêves de contrées lointaines et de randonnées au long cours. Fiable, increvable, le gros trail de Honda a laissé beaucoup de bons souvenirs.
Il renaît aujourd’hui dans une version digne d’un nouveau millénaire sans pour autant renier ses origines. Grande roue de 21 pouces à l’avant, assise portée à 850 mm, c’est incontestablement une grande gazelle que vous avez sous les yeux. Pas trop d’électronique mais suffisamment pour gérer les excès d’enthousiasme avec les poignées d’accélérateur et de freins. Et surtout une boîte DCT (double embrayage automatique) qui va vite se montrer sous ses plus beaux atours sur cette machine grâce à des modes de conduite enthousiasmants (« D », 3 modes « Sport » et même un point « G » pour la conduite off-road). Enfin, un moteur bicylindres parallèle de 998 cc pour 95 ch. pour animer l’ensemble.
On vous emmène sur la route où la machine se révèle confortable et stable. Notre version dotée d’une bulle haute mettait bien à l’abri du vent et permettait de profiter amplement de l’onctuosité de la selle. Stable sur ses appuis autant qu’en ligne, l’Africa Twin se laisse appréhender en deux tours de roue. Mais c’est vrai que les longs débattements de la suspension (220 et 230 mm) et la garde au sol imposante donnent envie de sortir des sentiers battus. Même sans trop d’expérience, il y a moyen de se faire plaisir au guidon de cette machine. Après avoir pris la mesure des 240 kilos de l’engin en version DCT, vous profiterez d’une transmission qui ne demande aucune intervention et n’offre que du plaisir. Pas de cahots, pas de passage de rapport intempestif, si elle peut laisser dubitatif sur d’autres modèles, la boîte DCT donne à ce gros trail un agrément supplémentaire dont il serait dommage de se priver.
Si la gamme Honda vous offre des trails plus routiers comme le Crosstourer, aucune ne pourra rencontrer votre âme de baroudeur comme cette Africa Twin. Budget : 13.000 € + 1.000 € pour la boîte DCT et conso : 6l /100.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Honda : une « App » pour l’Africa Twin

Honda Motor Europe a introduit une nouvelle façon de voir la nouvelle CRF1000L Africa Twin. Via une application qui utilise des techniques avancées de réalité augmentée, de sorte que vous pouvez utiliser votre smartphone pour voir toutes les versions de l’Africa Twin et en gros plan. En utilisant la caméra arrière de votre appareil, vous pouvez visualiser votre nouvelle Africa Twin virtuelle n’importe où dans votre environnement – votre garage, salon, bureau , etc.
Hand

Vous pouvez utiliser l’application pour plusieurs choses:

Voir l’Africa Twin sous tous les angles et dans toutes les tailles
Adapter la version et les couleurs, selon vos préférences
Afficher les caractéristiques clés en glissant votre doigt sur le bas de l’écran
Insérer l’Africa Twin dans votre environnement en cliquant sur le « on screen eye icon » en visant avec votre téléphone
Adapter la taille de votre Africa Twin, sauvegarder l’image et partager via les médias sociaux

L’application est déjà utilisée par les concessionnaires en Europe pour pouvoir montrer aux clients les différentes version de la nouvelle Africa Twin. L’Application est disponible pour IOS et Android via les liens suivants ou en cherchant “Africa Twin” sur votre store favori :

Apple: https://appsto.re/gb/Hl8jab.i
Google Play: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.hondaeu.africatwin

Quoi de neuf pour 2015 ? Honda CB125F

29327_2015_CB125FLa CB125F a été remaniée en profondeur pour affronter le nouveau millésime : nouveau châssis en acier, roues alu de 18″ à six branches, freins à disque à double piston à l’avant et à tambour à l’arrière et nouveau moteur conçu pour offrir plus de polyvalence au quotidien.
Ce nouveau monocylindre refroidi par air, est doté d’une injection PGM-FI, de deux soupapes et d’un ACT. Il bénéficie d’un arbre d’équilibrage qui a pour but de neutraliser les vibrations. Associé à une boîte à 5 vitesses, il développe sa puissance maximale de 7,8kW (10,6 ch) à 7.750tr/min, pour un couple qui culmine sur une valeur de 10,2Nm à 6.250tr/min.
Honda annonce une consommation de +/- 2 l/100 km.29329_2015_CB125F
Au niveau du châssis, on notera plus volontiers le look caractérisé par une tête de fourche compacte et une bulle qui englobe le phare multiréflecteur et le tableau de bord ainsi que par les indicateurs latéraux à optique claire et ampoule orange. Des détails rouges soulignent l’ensemble (ressorts d’amortisseur et sigle Honda sur le carter).
Avec une position de conduite relevée, des repose-pieds déportés vers l’avant un large guidon, des doubles amortisseurs arrière (5 niveaux d’ajustement de la pré-charge), une fourche télescopique de 120mm, la CB125F a pour objectif d’assurer un confort optimal pour son gabarit. Sa hauteur de selle est de 775mm. Et son poids en ordre de marche est de 129kg.
La CB125F sera disponible en quatre coloris : Pearl Twinkle Yellow ;Onyx Blue Metallic; Pearl Sunbeam White; Candy Blazing Red.
Les prix n’ont pas encore été communiqués mais Honda a pour objectif de render ce modèle très abordable.

 

Honda VFR 800X : prêt pour 2015

Le salon de Cologne (Intermot) n’a pas fait couler énormément d’encre sur les nouveautés qui y ont été présentées. Parmi celles qui sortent du lot, on notera la nouvelle « Crossrunner » de Honda.
Le15YM_VFR800X_CrossrunnerWhite Premium Adventure Sports Tourer de Honda évolue pour son millésime 2015, recevant diverses évolutions destinées à renforcer son caractère. Moteur V4-VTEC plus puissant et plus coupleux. Suspensions revues, nouvelles jantes et de nouveaux freins et un équipement  de série qui comprend désormais le système HSTC (Honda Selectable Torque Control), l’ABS, l’éclairage LED intégral, des poignées chauffantes réglables sur 5 niveaux, des indicateurs de direction à extinction automatique ainsi qu’une selle ajustable en hauteur.

HONDA : nouveau Forza 125 pour 2015

Honda vient de prése28552_2015_Forza_125LwRsnter un nouveau scooter léger de 125 cc qui affiche de grandes ambitions. Doté d’un monocylindre à 4 soupapes refroidi par eau d’une puissance maxi de 10,5 kw (14 ch), le Forza affiche un look de GT avec un carénage aux contours anguleux très contemporain.
Feux full led, bulle réglable en 6 positions, large capacité d’emport (48 l), prise 12 V, Start and Stop, ABS en option, voilà une belle brochettes d’atouts qui devraient plaire à tous ceux qui se servent régulièrement d’un scooter comme outil de transport. Et comme le moteur a l’air d’être plutôt bien nanti sur le papier, cela devrait nous donner une machine agréable à vivre.
Reste à voir à quel prix l’engin sera commercialisé en Belgique.

Honda NC750 X et Integra S : pour 75 cc de plus…

Honda Integra SL’avènement d’un 750 cc a quelque peu remodelé l’offre de la gamme NC chez Honda. Au catalogue subsiste aujourd’hui les premières 700 cc mais dotées uniquement de la boîte DCT (Dual Clutch Transmission). Seule exception à la règle, l’Integra qui accueillait déjà uniquement le DCT et qui existe aujourd’hui uniquement en 750 cc. Vous avez suivi ?

Par Alain Hoebeke

Alors prenons la route pour redécouvrir une machine que Honda a voulue pratique et sans prise de tête. Pas de modification dans le look de la « X ». Le fait d’adopter un moteur un peu plus cossu ne l’empêche pas de garder une silhouette de baroudeuse assez réussie. Esthétique, avec ses jantes à bâtons et ses ailes de réservoir dont la couleur tranche avec le reste de la carrosserie, la NC750X conserve aussi son côté pratique. Souvenez-vous, il y a un logement à la place qui est habituellement dévolue au réservoir où vous pouvez mettre à l’abri votre casque intégral et vos gants.

Honda NC750 XPas de bouleversement esthétique non plus pour l’Intégra et c’est heureux. Celui-ci affiche toujours une silhouette équilibrée qui semble hésiter entre moto et scooter mais c’est un uniforme qui lui va comme un gant. Surtout quand il bénéficie de la finition « carbone » qui était celle de notre véhicule d’essai.

Au niveau transmission et freinage, l’une comme l’autre conservent les caractéristiques initiales ; la légère augmentation de potentiel ne nécessitant pas de gros changements.

Enfin, on insistera également sur le fait que Honda a surtout voulu préserver une certaine philosophie de conception. Le 750 cc affiche peut-être un peu plus de punch (55 ch au lieu de 47) il reste centré sur l’exploitation du couple (68 Nm au lieu de 60 Nm). Sur la « X » la boite longue met bien en évidence ce caractère spécifique. Le moteur offre moins de vivacité dans ses montées en régime que la plupart de ses concurrents mais l’objectif du constructeur reste atteint. Offrir une bécane qui se faufile dans la circulation sur un filet de gaz ; une moto qui vous encourage à une conduite onctueuse tout en préservant une moyenne plus qu’honnête.

Honda NC750 XEt tout cela sans avoir l’impression de vous prendre la tête ou de vous battre pour maintenir la cadence. Si on peut la trouver paresseuse lors des premiers kilomètres, il ne faut donc pas très longtemps pour s’apercevoir que la NC750 est avant tout efficace et correspond généralement aux besoins auxquels les motards sont confrontés. Mais vous l’aurez compris, grands nerveux s’abstenir !

Le bilan est identique pour l’Integra qui profite ici du DCT pour vous ôter en plus le souci du passage des vitesses. Deux modes (D ou Sport) et l’opportunité de passer en manuel. Ici aussi on est loin des transmissions à courroie. Le système répond au doigt et à l’œil et ne souffre aucune perte dans les accélérations.

C’est sans doute cette conception qui permet aux deux bécanes de réaliser des records de sobriété : à peine plus de 3,5 l/100 pour les deux machines au terme de nos essais d’une semaine réalisés en parcours mixte (40% nationales ; 30% autoroute ; 30% ville). Ajoutez à cela un intervalle d’entretien porté à 12.000 Km pour la « X » et vous obtenez une maître achat dans la catégorie. Mais attention, plus la même catégorie. Si la NC700 est accessible aux permis A2, le ¾ de litre nécessite un permis A.

Un dernier conseil pour terminer : avant d’en acheter une, un essai s’impose pour éviter toute déception, d’autant que les prix d’achat sont aujourd’hui plus proches que jamais d’offres d’autres constructeurs mais il y a de grandes chances pour que vous vous laissiez séduire par l’une ou par l’autre en quelques kilomètres seulement.

Honda NC750 X