Opel, une marque totalement électrique sous peu

Opel Manta-e Concept

Opel est en passe de devenir une marque 100% électrique. D’ici 2028, le constructeur automobile de Rüsselsheim aura fait passer toute sa gamme de produits à des motorisations purement électriques.

Aujourd’hui déjà, Opel propose une offre complète de modèles électrifiés. Actuellement, les clients peuvent commander onze versions électrifiées – de la Corsa-e au grand fourgon Movano-e. Un autre modèle électrique à batterie va apparaitre au milieu de la décennie, avec la nouvelle déclinaison de l’Opel Manta. Et les successeurs de l’Opel Crossland et de l’Opel Insignia seront également électriques – et donc sans émissions.

« Opel est en bonne voie pour devenir électrique, et ce en un temps record. Nous apportons ainsi une contribution importante à la réduction du CO2. Et nous ne nous arrêterons pas à la conversion de notre gamme de produits : en collaboration avec nos partenaires, nous fabriquerons nos propres batteries à hautes performances à Kaiserslautern dès 2025. En outre, une nouvelle unité respectueuse des ressources est en cours de construction à notre siège social de Rüsselsheim, » a déclaré Uwe Hochgeschurtz, CEO d’Opel, pour expliquer la stratégie de la marque.

L’objectif ultime d’Opel est de proposer des véhicules électriques qui satisfassent parfaitement les demandes des clients : cela veut dire pour demain une autonomie comprise entre 500 et 800 kilomètres et une remarquable capacité de recharge rapide de 32 kilomètres par minute.

Les clients d’Opel ont déjà accès à une gamme complète de modèles électrifiés. Tous les utilitaires légers Opel proposent ainsi une option zéro émissions. Les Opel Combo-e, Vivaro-e et Movano-e sont des utilitaires 100% électriques, tandis que le Vivaro-e HYDROGEN choisit une autre voie en bénéficiant de la technologie de la pile à combustible. Du côté des voitures particulières, les Opel Corsa-e et Mokka-e – lauréates du titre très convoité de Volant d’or en 2020 et 2021 – sont depuis longtemps devenues des best-sellers. Le nouvel Opel Grandland et l’Astra de nouvelle génération sont tous deux disponibles en version hybride rechargeable. L’année prochaine, l’Astra-e 100% électrique suivra, en version cinq portes et en Sports Tourer.

Le retour de l’Opel Manta : réinvention d’une icône à propulsion électrique

Au milieu de la décennie, Opel réinventera la Manta et la fera renaître sous forme de voiture purement électrique. Une Manta adaptée à l’époque dans laquelle nous vivons – sans émissions et polyvalente, une voiture qui fera le bonheur des amateurs.

« La nouvelle Opel Manta sera encore une fois une voiture très sensuelle. Avec en plus une puissance électrique qui garantira des accélérations décoiffantes. Notre Manta sera à nouveau synonyme de pur plaisir de conduire. Nous allons donner naissance à une nouvelle déclinaison fascinante et étonnamment spacieuse, » a déclaré M. Hochgeschurtz.

Début de production en 2025 : la Gigafactory de Kaiserslautern

Avec leurs partenaires Total/Saft, Stellantis et Opel ont fondé l’Automotive Cells Company (ACC). Il y a quelques mois, Mercedes-Benz a rejoint cette entreprise commune. Grâce à ce partenariat, ACC va devenir un acteur de premier plan dans le domaine du développement et de la production de batteries à hautes performances pour l’industrie automobile. En outre, les partenaires ont annoncé qu’ils allaient porter la capacité industrielle d’ACC à Kaiserslautern à un maximum de 32 GWh. Une véritable gigafactory pour la production moderne de cellules de batteries sera ainsi créée à Kaiserslautern, site traditionnel de production de composants et de moteurs.

Pionnière de la mobilité électrique : la marque dont le logo est un éclair

Opel était en avance sur son temps quand il a commencé à commercialiser des voitures électriques parfaitement adaptées à un usage quotidien. Dès 2012, un jury international d’experts avait élu l’Opel Ampera « Voiture européenne de l’année ». L’Ampera était un coupé quatre-places doté d’un prolongateur d’autonomie. Comme pour les hybrides rechargeables d’aujourd’hui, la batterie pouvait être chargée en externe. Pendant la conduite, un moteur à combustion combiné à un générateur de 54 kW fournissait à tout moment suffisamment d’électricité. L’Ampera pouvait parcourir jusqu’à 80 kilomètres en mode 100% électrique. Avec le prolongateur d’autonomie, l’autonomie passait à environ 500 kilomètres.

Une compacte 100% électrique a suivi en 2016 : l’Opel Ampera-e, une voiture qui avait d’un seul coup mis fin à l’angoisse de l’autonomie. Une seule charge de sa batterie lithium-ion de 60 kWh permettait de couvrir une distance allant jusqu’à 520 kilomètres (en NEDC). A ce moment-là, cette distance était environ 30% plus importante que ce proposait la plus proche concurrente du segment. Cette électrique offrait une puissance de 150 kW/204 ch et affichait un zéro à 50 km/h en seulement 3,2 secondes, des temps comparables à ceux d’une voiture de sport. En plus de ses qualités routières, l’Ampera-e, longue de 4,16 mètres, se montrait capable d’accueillir jusqu’à cinq passagers grâce à un espace intérieur particulièrement généreux.

L’Opel Ampera et l’Ampera-e ont rencontré beaucoup de succès aux Pays-Bas et en Norvège, des marchés qui, à l’époque, soutenaient déjà l’achat de voitures électriques. Par la suite, avec l’introduction de l’Opel Corsa-e, Opel a permis à toute l’Europe de pouvoir accéder à la mobilité électrique.

marc.autopress@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s